Home » Featured, News, Tonalestate 2016

Français – Conclusions, Hasta mañana

23 settembre 2016 Nessun Commento

Durant ces jours intenses à Tonalestate, où, comme l’a immédiatement noté le Rabbin Levi, l’on a pu aborder les problèmes avec profondeur et tranquillité, nous avons entendu dire que notre filiation était ce qui nous définissait le plus en tant qu’êtres humains.
Le fait que nous soyons les enfants de quelqu’un nous apprend que nous sommes reçus, que nous nous retrouvons dans l’existence de façon gratuite et que l’autre est également un don reçu gratuitement et non pas le fruit de mon invention. L’autre n’est pas et ne pourra jamais être une possession à « utiliser puis jeter ».
Le fait que nous soyons les enfants de quelqu’un nous apprend que quelqu’un nous a voulus et que ce quelqu’un veut nous transmettre un héritage, nous livrer, gratuitement un terrain sur lequel construire le futur.
Le fait que nous soyons les enfants de quelqu’un nous dit que nous sommes destinés à être des pères et des mères et que nous avons reçu la tâche de donner à d’autres êtres humains non seulement la vie, mais le vrai sens de la vie.
Le fait que nous soyons les enfants de quelqu’un nous apprend que nous sommes des frères et que nous devons nous traiter comme des frères ; nous approcher les uns des autres comme des frères qui n’imitent pas Caïn et Abel, car nous avons pris conscience du fait que la violence est le vrai grand ennemi de celui qui s’en sert, comme nous l’a rappelé le professeur Tojeira, silencia toda pregunta.
Le fait que nous soyons les enfants de quelqu’un nous apprend que nous avons besoin d’une compagnie au sein de laquelle nous puissions reconnaître la présence du Père et écouter sa voix, qui renouvelle l’existence. La voix de Giovanni qui, comme l’a rappelé le professeur Warshawski, a su passer de la génération des pères à la génération des fils.
Être des enfants ! Vous avez reçu gratuitement, donnez donc gratuitement.
Ainsi, nous nous disons au-revoir avec un engagement commun : à Hébron, à Nazareth, à Okinawa, au Salvador, à Jérusalem, en Honduras, au Mexique, à Paris, à Calais, à Bradford, à Tibhirine, à Alger, en Italie, au Guatemala, donnez et donnons la compagnie que nous avons reçue.
Hasta mañana
Maria Paola Azzali

Lascia un commento!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.